PETIT GUIDE POUR MANGER CRU OU VEGAN A L’ETRANGER

DSCN3616

Vous venez à peine de prendre vos nouvelles habitudes alimentaires que vous devez déjà partir à l’étranger ? Comment faire pour garder une alimentation crue ou vegan dans un endroit que l’on ne connait pas ?
Pas de panique ! J’ai réfléchi pour vous au plan d’attaque durant mes 17h de vol pour Miami!
Voilà comment vous allez vous en sortir :

AVANT LE DEPART

1) Un peu de traduction  !

Pour commencer il est important de savoir comment se disent les termes de base dans la langue du pays et aussi en anglais (en cas de coup dur).

Cherchez d’abord: « fruits », « légumes », « bio », « marché », « supermarché », « végétalien » , « épicerie », « produits frais », ce sera déjà une bonne base.
Mais il faut aussi rechercher « viande », « lait », « œuf », « produits laitiers », ou « animaux » et « sans » pour pouvoir s’assurer de la composition plats dans les restaurants.
Ensuite on peut étendre les termes à: « supermarché végétalien », « boutique végétalienne », « alimentation végétalienne », « restaurant cru », « restaurant végétalien », ou « encore manger cru », « manger végétalien » « vegan friendly » et « bar à jus » (soyons fou !)

2) Quelques recherches

S’approvisionner
Vous allez commencer par effectuer des recherches en français pour trouver les lieux d’approvisionnement pour vos courses (sauf si vous prévoyez de manger dehors du matin au soir) et, si vous ne trouvez pas en français, c’est le moment de sortir votre petit lexique alimentaire !

Commencez par rechercher les marchés de fruits et légumes (bio ou conventionnels), les supermarchés près de l’endroit/des endroits où vous aller résider, vous pouvez le faire sur Google Map très simplement (entrez votre adresse et ensuite cliquez sur « rechercher à proximité » et entrez « marché », « supermarché », une fois l’adresse d’un lieu d’approvisionnement trouvée pour pouvez utiliser la fonction « itinéraire » pour voir le trajet en détails).

Manger au restaurant
Même procédé que pour le lieu d’approvisionnement, effectuez des recherches Google et Google Map, regardez les avis pour les restaurants « vegan friendly » en particulier.
Peu importe l’endroit où vous vous retrouvez dans tous les cas, même si le restaurant n’est pas « vegan friendly », il est toujours possible de se débrouiller pour avoir une salade « composée uniquement de légumes et fruits » ou encore un plat de frites (oui oui !pas le plus diététique mais si on n’a pas le choix, on y va les yeux fermés et sans culpabiliser!).
De nombreux pays ont beaucoup de plats végétaliens ou végétariens (dans ce dernier cas il suffira de préciser « sans produits animaux » en détaillant bien).

NB: Attention à  l’utilisation très fréquente du « Ghee » : beurre clarifié dans la cuisine indienne.

2) Dans votre valise

Les ustensiles de cuisine sont un plus dans la « crusine » et la cuisine vegan mais ne sont pas indispensables. Si vous devez voyager vraiment léger, on se retrouve au paragraphe suivant !
Si vous avez un peu (beaucoup ?) de place voilà une petite liste d’ustensiles qui permettent d’égayer encore plus les repas, facilitent leur préparation et que vous pouvez emporter si vous les avez :
– un blender
– un extracteur de jus et un filtre à jus
– un « coconut opener »
– un spiraliseur (pour faire des spaghettis de légumes par exemple)

Le plus important selon moi : l’extracteur de jus qui permet de consommer des verdures en masse !

PENDANT LE VOYAGE

1) Si vous prenez l’avion

Sachez qu’il est tout à fait possible de demander un repas végétalien ou sans gluten dans l’avion (je ne sais pas si on peut combiner les deux mais j’essaierai ça la prochaine fois) il suffit d’appeler la compagnie ou l’agence de voyage au plus tard 3 jours avant et de leur préciser. Beaucoup de compagnies le font.

2) Si vous voyagez différemment

Vous pouvez emmener ce que vous voulez, les dattes sont idéales pour voyager, elles se conservent très bien, supportent les chocs, ne coulent pas, peuvent se manger discrètement et sont très nutritives ! Tous les fruits secs ou séchés feront aussi l’affaire.
Pour ce qui est de la verdure, les concombres sont intéressants dans la mesure où ils sont assez facilement transportables, apportent minéraux et hydratation et on peut croquer dedans directement !
Ces aliments sont parfait pour tout le monde, tous régimes alimentaires confondus !
Les non crudivores et les personnes suivant le « Raw Till 4 » peuvent aussi se faire un petit bento de leur plat vegan préféré.

A DESTINATION

C’est l’heure de sortir vos notes, adresses et itinéraires pour foncer faire le plein et manger à l’extérieur !

Pensez à toujours avoir sous la main des aliments pratiques à emporter et nutritifs pour vos balades exploratoires et excursions diverses.

Profitez d’être dans un pays étranger pour goûter les fruits et légumes que vous ne connaissiez pas et les plats locaux vegan ou « veganisés ».

Vous êtes maintenant d’attaque pour vos prochaines vacances crues ou vegan à l’étranger, vous pourrez partir sereins!

Si vous avez d’autres trucs et astuces pour voyager à l’étranger en mangeant cru ou vegan n’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

Maëlle Roques

Publicités