3 rituels d’hygiène quotidienne pour améliorer votre santé

L’hygiène est une combinaison d’actes et d’attitudes visant à maintenir le corps, l’organisme et le mental en bonne santé. Chaque partie influençant l’autre il est important d’investir un minimum de temps dans le soin de notre personne!
Avoir une bonne hygiène corporelle va au delà de simples nettoyages chimiques (savons divers), vous allez voir que l’action de nettoyage mécanique est encore plus importante pour maintenir un état de santé optimale.

Rituel numéro 1 : Le nettoyage de la langue

1140-what-is-your-tounge-trying-tell-you-promo.imgcache.rev2d1607350e62b07f4b28aebd1095e92b

Mon premier geste au réveil est le nettoyage de ma langue avec un gratte langue.
C’est un ustensil peu commun en France mais très courant dans les pays anglo saxons ainsi qu’en Inde. Quel dommage qu’il soit si peu connu et si mal utilisé quand on voit tous les bénéfices qu’il apporte!
Le « hrid dhauti » est une pratique ayurvédique qui existe en Inde depuis des centaines d’années, elle permet d’enlever la subsance blanche pâteuse qui recouvre notre langue le matin et qui est produite par la flore bactérienne. Plus notre langue est chargée au réveil plus le degré de surchage de notre organisme est important car il s’agit de toxines éliminées pendant notre sommeil. C’est pourquoi ce geste d’hygiène est pratiqué avant d’avaler quoi que ce soit.
Retirer ce dépot permet d’assainir notre bouche et notre corps. Cette pratique contribue aussi à améliorer l’haleine, renforcer le système immunitaire et bien plus encore!
J’utilise un gratte langue en cuivre car cette matière à des vertus antiseptique (et je limite au maximum l’achat de plastique) mais on peut très bien utiliser le coté d’une cuillère pour effectuer ce nettoyage.

Gratte-langue en cuivre

La méthode est simple: on tient les deux extrémités de ce petit objet et on racle notre langue avec la partie incurvée vers le fond, en allant du fond vers l’exterieur de la bouche, on peut faire des grands passages ou plusieurs petits, c’est selon les préférences. On fait cela plusieurs fois de façon à enlever la quantité de dépôt qui nous permet de voir une langue bien rose, sans trop appuyer bien sûre, à vous d’ajuster la pression pour que ça reste confortable, ensuite on peut directement passer à l’étape numéro 2 pour parfaire son hygiène buccale dont je vais vous parler dans le paragraphe suivant.
J’ai vu une sacrée différence depuis que je pratique cette méthode, j’ai commencé avec une langue assez blanche (même la journée) et au fil des jours elle est revenue à sa belle couleur rose, j’ai toujours des dépots au réveil mais ils ne sont pas incrustés comme avant.  Le nettoyage de la langue laisse une langue propre et plus saine avec une sensation très agréable. Bref, le geste santé à tester d’urgence!

 

Rituel numéro 2 : Le « oil pulling »

766x415_coconut_oil_pulling-does_it_work-300x1632x

Et voilà de quoi parfaire notre nettoyage de langue!
Le « oil pulling »ou tirage à l’huile, est également une pratique ayurvédique ancestrale qui a prouvé son efficacité pour l’hygiène et la santé buccale.
Elle consiste à prendre une petite quantité d’huile dans sa bouche pendant 20 minutes en la faisant bouger comme on le ferait avec un bain de bouche. En l’emulsionnant (mélange d’une base aqueuse: notre salive avec du gras) on permet à l’huile de capter les toxines rejetées par notre bouche durant notre sommeil car la plupart sont lyposolubles (se dissolvent dans le gras).
Le bain de bouche à l’huile réduit aussi le nombre de bactéries présentes dans notre bouche ce qui contribu grandement à réduire la plaque dentaire et le risque de caries. Contrairement aux bains de bouche classiques, l’oil pulling ne contient aucune substance chimique et ne présente aucun danger pour notre santé.

En pratique, après le réveil et le nettoyage de langue on prend une cuillère (à soupe ou à café) d’huile végétale dans sa bouche et on fait circuler cette huile dans tous les recoins  pendant 20 minutes. L’huile peut mousser légérement au contact de la salive et le volume de liquide dans la bouche va augmenter donc commencez avec une petite quantité d’huile pour voir. Si on se rend compte que l’on en a trop en cours de route on peut toujours en recracher une partie pour pouvoir continuer confortablement. Pendant ce temps on peut continuer notre routine matinale ou faire autre chose sans problème (qui n’implique pas de parler bien sûre!) pour rentabiliser notre temps, comme par exemple se brosser la peau, étape suivante!
Au bout de 20 minutes on recrache la totalité de l’huile qui est devenue blanche dans les toilettes ou le jardin pour ne pas boucher les canalisations ( car en refroidissant beaucoup d’huiles durcicent) et on se rince la bouche à l’eau tiède avant de se laver les dents normalement avec un dentifrice naturel idéalement.


L’huile de coco et de sésame sont souvent utilisées pour leurs propriétés antibactériennes et leur goût agréable, et on peut ajouter à notre cuillère 1 goutte d’huile essentielle de clou de girofle, de menthe douce ou d’origan pour bénéficier de leurs propriétés interessantes et d’un bain de bouche parfumé (attention aux huiles essentielles chez les femmes enceintes).

En plus des effets nettoyants et detoxifiants du bain de bouche à l’huile, vous pourrez constater une meilleure haleine, une sensation de goût plus developpée et une meilleure santé générale de vos dents et votre bouche!
Les premières fois peuvent paraitre génantes mais on s’y habitue vite et on oublie presque l’huile dans notre bouche.
L’essayer c’est l’adopter!

Rituel numéro 3 : Le brossage à sec

beautistas-brossage-soin-corps1

Voilà de quoi s’occuper pendant notre bain de bouche à l’huile!
Tout comme le « raclage » de la langue, le brossage à sec, aussi appelé brossage lymphatique, est assez peu connu et répandu, il diffère complètement du gommage.
Il s’agit d’utiliser une brosse spécifique pour brosser la peau sèche. Ce mouvement va stimuler les systèmes sanguin et lymphatique (système d’épuration de notre corps) ainsi que les fonctions d’elimination des pores de la peau. Cette friction facilite le mouvement des déchets dans notre organisme et permet de se débarsser des peaux mortes. Une action en surface et en profondeur! Le brossage à sec contribue à améliorer la circulation sanguine, à réduire la cellulite et la rétention d’eau et c’est un coup de pouce important pour les fonctions d’elimination naturelles de notre corps, n’oublions pas que la peau est l’emonctoir (porte de sortie pour les déchets) qui est le plus étendu de tout notre corps!

Je me suis vraiment habituée à le pratiquer au quotidien depuis plusieurs années et je sens la différence lorsque je ne le fais pas, il energise vraiment,d’où l’interet de le faire au reveil, juste avant la douche.
J’ai vu 2 méthodes de brossage, une avec des mouvements circulaires et l’autre avec des mouvements linéaires, c’est cette deuxième option que j’utilise car elle m’a semblée plus interessante et plus pratique.
Le tout est de suivre le système lymphatique en partant des pieds et d’effectuer des mouvements ascendants, en ramenant la brosse vers les nodules lymphatiques (mini stations d’épurations du système lymphatique qui se trouvent derrière les genoux, dans les plis de l’aine, les plis du coude, sous les aisselles, au niveau des clavicules, derrières les oreilles et sous la machoire).

Capture-d_écran-2015-03-12-à-01_Fotor

Le but est d’attirer la lymphe à ces endroits pour aider au nettoyage interne (bien sûr il faut aussi que les émonctoires soient en état de marche optimale pour pouvoir ensuite éliminer ces dechets traités par les nodules, je ferai un article à ce sujet plus tard).
J’utilise des brosses en fibres d’agave qui sont parfaites et sans cruauté.

Brosse pour le corps en bois et  fibres d’agave

Les premiers jours je vous conseille d’y aller doucement, le temps que la peau s’habitue et pour que vous puissisez jauger du degré de pression qui vous convient le mieux, on est pas là pour se décaper la peau non plus!
Il est normal que la peau soit légèrement rose après, c’est l’afflux sanguin qui a été stimulé. Vous verrez certainement plein de petits squames voler au début, c’est vous dire à quel point le nettoyage chimique n’est pas le plus efficace pour l’hygiène de la peau.
On devient vite addict à ce petit coup de fouet du matin qui fait un bien fou, on sent tout un fourmillement comme si (enfin c’est le cas) notre corps se reveillait et se remettait en marche!
Je vous laisse avec cette vidéo explique très clairement la méthode que j’ai choisie:

 

Voilà! Vous avez peut-être découvert de nouvelles façons de prendre soin de votre corps au quotidien, ou peut-etre que cet article vient confirmer des choses que vous aviez entendues et vous donne envie je l’éspère de tester l’une d’entre elle ou les 3!
Dans tous les cas j’éspère qu’il vous aura plu et vous aura été utile, n’hesitez pas à le partager et à laisser des commentaires pour poser des questions et donner votre avis!

A bientôt et prenez soin de vous,

Maëlle

 

Publicités

Mes 4 meilleurs investissements pour une alimenation saine

eau-plan-urgence-660x330.jpg

Je parle d’investissements parce que ce sont des sommes qui peuvent paraître importantes à débourser sur le coup, mais qui sont tellement rentables pour notre santé que si on sait que cela va nous apporter un plus, ils en valent vraiment la peine! Je vous ai mis les liens de ceux que j’ai choisi et dont je suis très contente à titre indicatif (vous pouvez cliquer sur la photo qui illustre chaque paragrahe pour les voir),  le choix est vaste! Sans plus attendre voici mon top 4!

Numéro 1 : Le blender

Bien évidemment! C’est grâce à lui que je peux consommer une très grosse quantité de verduresl’air de rien. Et oui, si vous ne les avez pas encore testé je vous conseille vraiment d’essayer les smoothies verts: la base est en général fruitée avec une ou plusieurs poignées de verdures et de l’eau. La douceur des fruits et le hachage minutieux des verdures par les lames du blender (qui permet de réduire considérablement le volume des légumes feuilles) donne un goût agréable à cette boisson. Les idées de recettes simples et délicieuses arrivent bientôt, restez connectez!
Bien sûre le blender me sert aussi à faire des veloutés de temps en temps et des beurres d’oléagineux. Mais attention, tous les blenders ne se valent pas, pour le choisir il faut tenir compte de la fréquence à laquelle vous allez vous en servire et ce que vous allez mixer. Pour ma part après avoir « brûlé » plusieurs blenders classiques j’ai trouvé le modèle qui correspondait à mon budget et à mon utilisation c’est un blender « haute vitesse »: le BioChef.
Il y a pas mal d’offres de blenders de ce genre, le plus connu est le Vitamix (qu’on voit souvent dans les vidéos de youtubeurs américains), Le Blendtec est aussi assez répandu. Les tarifs varient suivant le nombre de tours que font les lames par minute (plus il y en a plus ça va couper finement et vite), le nombre de décibels, et la durée de la garantie du moteur, à vous de faire votre choix suivant votre utilisation et votre budget!

Numéro 2 : L’extracteur de jus

Très près derrière le blender! J’ai investi dans un extracteur de jus après avoir longtemps cherché le meilleur rapport qualité prix pour moi. Comme le blender, un de ses intérêts est de pouvoir nous faire consommer une grosse quantité de nutriments issus de verdures, légumes et fruits sans nous surcharger l’estomac, le jus est séparé des fibres contrairement au blender (on peut les réutiliser dans des recettes ou les composter), ce qui fait que le jus est très rapidement digéré et les nutriments passent beaucoup plus vite dans le sang, l’idéal pour se reminéraliser avec des jus verts et jus de légumes, ou pour les personnes qui ne peuvent pas manger trop de fibres.
Les extracteurs horizontaux sont idéals pour les feuilles vertes et autres verdures mais sont aussi efficaces pour les légumes et les fruits (non mous) tandis que les extracteurs de jus verticaux conviennent aux fruits et aux légumes mais pas aux verdures, ils sont également un peu plus fastidieux à nettoyer, une des raisons pour lesquelles j’ai choisi mon extracteur, il a un bon rendement de jus par rapport aux fibres, est très facile à nettoyer et son moteur est garanti 15 ans! Il s’agit du modèle Oméga 8224. Comme pour les blenders il y a différentes offres suivant les utilisation et budgets, la « Rolls Royce » des extracteurs est le Angel, suivi par le Green Star.Elite. Le mien est beaucoup plus abordable. On peut vraiment tout trouver: il existe même des extracteurs manuels pour les nomades!

Numéro 3 : Le distillateur d’eau

Je me suis longtemps demandée comment consommer une eau parfaitement propre et sans déchets et j’ai trouvé la solution avec le distillateur. Parce que même avec des filtres (charbon, filtres « Brita », filtres sous les robinets etc ) il reste toujours des substances indésirables dans l’eau du robinet comme des résidus de pesticides, antibiotiques, hormones, métaux lourds, sans parler des traces de matières fécales systématiquement présentes, et c’est la même chose pour l’eau en bouteille qui contient en supplément les substances toxiques du plastique, sans parler du désastre écologique qu’elles générent…
Bref! Le distillateur d’eau nous donne une eau 100% pure sans aucun résidu de quoi que ce soit, ni de minéraux et ça tombe bien car nous les assimilons très mal lorsqu’ils ne proviennent pas des plantes (cf mon article sur le sel qui vous en dira plus à ce sujet).
C’est effectivement un investissement mais tellement vite rentabilisé (surtout quand on a l’habitude d’acheter de l’eau en bouteille) et pratique, je remplis la cuve de 4 litres d’eau le soir et le matin j’ai mon eau pure prête! J’ai bien cherché pour trouver un modèle avec une carafe en verre et aucun contact de l’eau chaude avec du plastique (sinon ça n’a aucun sens, on est d’accord!) donc la cuve est en acier, la carafe en verre et le « nez » qui relie la cuve à la carafe à un insert en verre, qui était en option mais indispensable selon moi sinon en reprends des résidus de plastique au passage!

Numéro 4 : La gourde sans plastique

Complément logique au distillateur, la gourde en inox ou verre permet de transporter son eau ou ses boissons sans avoir de transferts de substances chimiques dans les liquides et surtout de réduire ses déchets drastiquement!
J’ai opté pour une gourde grand format en acier inoxydable pour le sport (il a plusieurs contenances, couleurs, et formes) et une gourde en verre (très solide) protégée par du caoutchouc pour la maison. Bien sûre on peut se servir d’anciennes bouteilles de jus en verre mais le bouchon ne sera pas étanche donc attention dans le sac!

Voilà pour mes 4 meilleurs investissements santé! Et vous qu’est-ce que vous pensez être un bon investissement pour votre alimentation? Ou qu’est ce que vous recommenderiez? J’espère que cet article vous a été utile, n’hésitez pas à poser des questions en commentaire et à le partager si vous l’avez aimé, à bientôt!

Maëlle

 

Petit guide pour manger cru ou végé à l’étranger

DSCN3616

Vous venez à peine de prendre vos nouvelles habitudes alimentaires que vous devez déjà partir à l’étranger ? Comment faire pour garder une alimentation crue ou vegan dans un endroit que l’on ne connait pas ?
Pas de panique ! J’ai réfléchi pour vous au plan d’attaque durant mes 17h de vol pour Miami!
Voilà comment vous allez vous en sortir :

AVANT LE DEPART

1) Un peu de traduction  !

Pour commencer il est important de savoir comment se disent les termes de base dans la langue du pays et aussi en anglais (en cas de coup dur).

Cherchez d’abord: « fruits », « légumes », « bio », « marché », « supermarché », « végétalien » , « épicerie », « produits frais », ce sera déjà une bonne base.
Mais il faut aussi rechercher « viande », « lait », « œuf », « produits laitiers », ou « animaux » et « sans » pour pouvoir s’assurer de la composition plats dans les restaurants.
Ensuite on peut étendre les termes à: « supermarché végétalien », « boutique végétalienne », « alimentation végétalienne », « restaurant cru », « restaurant végétalien », ou « encore manger cru », « manger végétalien » « vegan friendly » et « bar à jus » (soyons fou !)

2) Quelques recherches

S’approvisionner
Vous allez commencer par effectuer des recherches en français pour trouver les lieux d’approvisionnement pour vos courses (sauf si vous prévoyez de manger dehors du matin au soir) et, si vous ne trouvez pas en français, c’est le moment de sortir votre petit lexique alimentaire !

Commencez par rechercher les marchés de fruits et légumes (bio ou conventionnels), les supermarchés près de l’endroit/des endroits où vous aller résider, vous pouvez le faire sur Google Map très simplement (entrez votre adresse et ensuite cliquez sur « rechercher à proximité » et entrez « marché », « supermarché », une fois l’adresse d’un lieu d’approvisionnement trouvée pour pouvez utiliser la fonction « itinéraire » pour voir le trajet en détails).

Manger au restaurant
Même procédé que pour le lieu d’approvisionnement, effectuez des recherches Google et Google Map, regardez les avis pour les restaurants « vegan friendly » en particulier.
Peu importe l’endroit où vous vous retrouvez dans tous les cas, même si le restaurant n’est pas « vegan friendly », il est toujours possible de se débrouiller pour avoir une salade « composée uniquement de légumes et fruits » ou encore un plat de frites (oui oui !pas le plus diététique mais si on n’a pas le choix, on y va les yeux fermés et sans culpabiliser!).
De nombreux pays ont beaucoup de plats végétaliens ou végétariens (dans ce dernier cas il suffira de préciser « sans produits animaux » en détaillant bien).

NB: Attention à  l’utilisation très fréquente du « Ghee » : beurre clarifié dans la cuisine indienne.

2) Dans votre valise

Les ustensiles de cuisine sont un plus dans la « crusine » et la cuisine vegan mais ne sont pas indispensables. Si vous devez voyager vraiment léger, on se retrouve au paragraphe suivant !
Si vous avez un peu (beaucoup ?) de place voilà une petite liste d’ustensiles qui permettent d’égayer encore plus les repas, facilitent leur préparation et que vous pouvez emporter si vous les avez :
– un blender
– un extracteur de jus et un filtre à jus (ou une petite passoire) 
– un « coconut opener » 
– un spiraliseur (pour faire des spaghettis de légumes par exemple) 

Le plus important selon moi : l’extracteur de jus qui permet de consommer des verdures en masse !

PENDANT LE VOYAGE

1) Si vous prenez l’avion

Sachez qu’il est tout à fait possible de demander un repas végétalien ou sans gluten dans l’avion (je ne sais pas si on peut combiner les deux mais j’essaierai ça la prochaine fois) il suffit d’appeler la compagnie ou l’agence de voyage au plus tard 3 jours avant et de leur préciser. Beaucoup de compagnies le font.

2) Si vous voyagez différemment

Vous pouvez emmener ce que vous voulez, les dattes sont idéales pour voyager, elles se conservent très bien, supportent les chocs, ne coulent pas, peuvent se manger discrètement et sont très nutritives ! Tous les fruits secs ou séchés feront aussi l’affaire.
Pour ce qui est de la verdure, les concombres sont intéressants dans la mesure où ils sont assez facilement transportables, apportent minéraux et hydratation et on peut croquer dedans directement !
Ces aliments sont parfait pour tout le monde, tous régimes alimentaires confondus !
Les non crudivores et les personnes suivant le « Raw Till 4 » peuvent aussi se faire un petit bento de leur plat vegan préféré.

A DESTINATION

C’est l’heure de sortir vos notes, adresses et itinéraires pour foncer faire le plein et manger à l’extérieur !

Pensez à toujours avoir sous la main des aliments pratiques à emporter et nutritifs pour vos balades exploratoires et excursions diverses.

Profitez d’être dans un pays étranger pour goûter les fruits et légumes que vous ne connaissiez pas et les plats locaux vegan ou « veganisés ».

Vous êtes maintenant d’attaque pour vos prochaines vacances crues ou vegan à l’étranger, vous pourrez partir sereins!

Si vous avez d’autres trucs et astuces pour voyager à l’étranger en mangeant cru ou vegan n’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

Maëlle Roques

 

Cru jusqu’à 16h (ou raw till 4)

Que vous vouliez manger tout cru ou simplement intégrer beaucoup plus de fruits et légumes à votre alimentation, le challenge « Cru jusqu’à 16h » est fait pour vous!

Ce challenge a été lancé par une frugivore australienne très connue sous le nom de Freelee the Banana Girl sur Facebook et Youtube, j’ai cependant pondéré les conseils.
Le challenge Cru jusqu’à 16h  ou « Raw Till 4 » consiste à manger des fruits et verdures à volonté jusqu’au gouter, idéalement sous forme de deux mono-repas de fruit (un seul fruit est consommé jusqu’à satiété) et d’avoir une salade suivie d’un gros repas de féculents cuits le soir et légumes cuits si voulu et cela sans restriction calorique !
Ce challenge se fait généralement sur une durée de 4 semaines qu’on peut ensuite prolonger autant que l’on souhaite.
On peut, au bout de plusieurs semaines si on le sent, intégrer encore plus de fruits et diminuer les féculents progressivement pour se rapprocher d’une alimentation frugivore, dans ce cadre c’est une excellente transition.
Pour avoir des avis de personnes ayant testé cette alimentation, je vous invite à consulter ce témoignage Raw Till 4.

Le challenge suit les recommandations d’une alimentation de type 80/10/10 proposé par le Dr Doug Graham, c’est-à-dire 80% de glucides : fruits et féculents, 10% de protéines issues des feuilles vertes principalement mais aussi des fruits, et 10% de gras maximum : noix, huiles.
Freelee insiste beaucoup sur l’importance de manger en grandes quantités et surtout suffisamment de calories. Je suis d’accord avec elle sur ce point mais je ne préfère pas donner de minimum calorique à atteindre par jour, les calculs et les chiffres ce n’est pas physiologique !
Je pense qu’il est important de donner un cadre pour les débutants certes, mais je pense aussi qu’il faut aussi réapprendre à écouter son corps, même si cela n’est pas forcément évidente au début.
Donc faites selon votre ressenti, ne vous forcez pas quoi qu’il arrive et gardez en tête que c’est une alimentation d’abondance, de joie, de régénération et non de frustration et d’obligation !

On y va !!


ETAPE  1 :
RENSEIGNEZ-VOUS !

Dans un premier temps il est important de se documenter au maximum sur le sujet, de lire des témoignages pour se motiver, et se faire une idée de ce qui nous attend.
Vous pouvez lire le livre « The 80/10/10 Diet » du Dr Doug Graham, et aller faire un tour sur la page Facebook de « Raw Till 4 » ces deux ressources sont en anglais mais facilement compréhensibles.
Autrement il y a aussi les vidéos très inspirantes de Thierry Casasnovas sur Youtube qui traitent de l’alimentation vivante, et celles de Freelee the Banana Girl sous-titrées en français.
Cette étape vous permettra d’éviter les erreurs qu’on commet souvent au début : manger trop peu et manger trop gras, comprendre que les fruits frais et les féculents ne font pas grossir, bien au contraire…et plein d’autre choses intéressantes !

Entourez-vous de gens qui vous encouragent et vous aident ! Pour cela des groupes d’échange et de soutien ont été créé sur Facebook : « Les novices de l’alimentation vivante », « Challenge 10 jours vegan + 1 repas cru par jour » et «  Raw Till4 (Français)« . On y échange plein de recettes, de bons plans, des témoignages, et des réponses aux questions posées. Vos proches s’ils sont ouverts à votre démarche seront du meilleur soutien.
Si vous pouvez embarquez une autre personne avec vous (ou plusieurs !) pour ces 4 semaines d’aventure, ça n’en sera que plus motivant.

ETAPE 2 : A FOND LES FRUITS!

Vous aurez besoin de beaucoup plus  de fruits que d’habitude ! Il va falloir prévoir des quantités suffisantes si vous voulez avoir toute l’énergie dont vous avez besoin.
Il ne faut pas oublier que contrairement aux aliments transformés, les fruits et légumes contiennent énormément d’eau, donc ils sont moins concentrés en calories (la cuisson déshydrate). Il faut donc manger beaucoup plus de fruits pour avoir le même apport calorique qu’un repas « conventionnel ».
L’estomac se réhabituera  à ces quantités petit à petit, progressivement on ajoutera un fruit de plus à son mono-repas. Il faut aussi savoir qu’un smoothie de 10 bananes est beaucoup plus facile à consommer que 10 bananes sous leur forme brute.

Achetez en priorité des bananes et des dattes (mais aussi kakis, mangues, ananas…) car ces fruits sont riches en glucides, ils vont vous donner l’énergie dont vous aurez besoin tous les jours pour être au top de votre forme et vous sentir satisfaits!

N’hésitez pas à acheter par carton, mieux vaut ne pas se retrouver sans fruits pour ensuite se jeter sur autre chose !
Vous pouvez aussi prendre des bouteilles de jus de fruits non sucré, en cas de manque de fruits ou de temps c’est une bonne alternative.

10402848_10152440061257192_3992229904589699089_n

 

ETAPE 3 : ON A LA PATATE !

Pour le repas cuit du soir il faut prévoir suffisamment de féculents et particulièrement des pommes de terre et patate douces qui sont les féculents les plus adaptés à notre organisme, et donc les plus digestes.
Et là encore une fois on oublie les restrictions calorique, vous mangez à volonté !
Vous pourrez ajouter à cette base vos légumes racine préférés et tout autre légume que vous aimez mais le plus important ce sont les pommes de terre qui vont nous apporter la source la plus dense de glucides.
Pour ce repas les modes de cuisson recommandés sont la vapeur,l’eau ou au four sans ou avec très peu d’huile.

Alternativement si vous le voulez, vous pouvez prévoir des pates sans gluten pour ce repas. Les pâtes à base de farine de maïs se digèrent beaucoup plus rapidement que le riz et les autres céréales (on peut manger du maïs cru mais pas du riz !) mais si vous y tenez vs pouvez inclure riz, quinoa, sarrasin c’est une phase de transition donc ne soyez pas trop durs, ce sont des céréales, une très bonne source de glucides (pas aussi nutritif que les fruits mais durant cette étape, c’est très bien !).
Pour vous faire une idée des quantités, vous pouvez facilement tabler sur 500 g de pâtes (poids cru) pour un dîner, Freelee elle en mange 1 kg à elle toute seule ! C’est aussi valable pour les pommes de terre entre 500 g et 1 kg poids cru.
Vous pourrez aussi acheter de la sauce allégée en huile et en sel  ou mieux encore acheter les ingrédients pour en faire une maison pour accommoder votre festin.

10689985_800678279999459_7895669311458593716_n

Recette sauce tomate maison (pour 2 dîners) :

1 kg de tomates,
150 g de carottes,
150 g d’oignons,
1 gousse d’ail,
1 cuillère à soupe de basilic,
1 cuillère à café de thym,
1 feuille de laurier,
100 ml d’eau,
poivre et autre épices selon le gout.

Épluchez, coupez et mettez le tout à cuire pendant 20 mins ou plus si c’est encore trop liquide, et mixez !

ETAPE 4 : ON FAIT LE TRI !

Jetez/compostez tous les produits animaux que vous avez dans votre frigo, vous pouvez les jeter dans la nature pour les animaux, donner la viande à votre chien ou votre chat. N’hésitez pas sous prétexte de gaspiller : votre estomac n’est pas un cimetière ni une poubelle ! Faites le tri parmi tous vos condiments riches en sel et gras (sauce soja, sauces, mayonnaise, moutarde..) jetez chips, gâteaux, crackers etc. de façon à ce qu’il n’y ait pas de tentations autour de vous.
La dernière chose dont vous avez envie c’est de vous retrouver nez à nez avec des plaquettes de chocolat  si vous n’avez mangé que 2 bananes, pour ensuite remettre en question ces 4 semaines et cette alimentation ! En vous entourant de fruits frais que vous aimez vous vous facilitez le travail !

Je vous donne tout de même des  exemples de repas pour vous donner une idée de la quantité à prévoir mais toujours à ajuster selon ce que vous ressentez (2 bananes par repas c’est peut-être juste quand même !)

Festin du matin et du midi :
10 bananes ou 20-25 dattes ou 6-7 mangues ou 2 ananas ou 8-9 kakis par repas.
A consommer en mono repas tel quel ou en smoothie (eau + fruits mixés), vous pouvez également essayer la célèbre Datella!
Si cela vous parait trop vous pouvez fractionner vos repas en plusieurs plus petites prises.

Festin du soir :
Une grosse salade de diverses verdures
ET
Plusieurs kilos de pommes de terre vapeur, patates douces et autre légumes-racine ou des pâtes sans gluten, pizza, makis, frites au four, soupe etc, le tout avec (ou sans) une sauce tomate ou autre sauce pauvre en graisse, en sel et en sucre raffiné.

10341997_701939083206713_7181801622005568251_n

Mangez à volonté, vous avez besoin de ces glucides ! Ça peut sembler un peu ennuyant au début, mais si vous en mangez suffisamment  vous serez totalement satisfaits et si ce n’est pas le cas, vous n’avez probablement pas assez mangé, sinon inspirez-vous des recettes de « Raw Till 4 » ou laissez libre cours à votre créativité !

Faites attention aux mauvaises combinaisons alimentaires qui peuvent générer des douleurs et/ou gaz très inconfortants et des problèmes de taux de sucre dans le sang.

Les fruits se digèrent très vite et les féculent très lentement c’est pourquoi il est important de respecter ceci: fruits la journée, féculents le soir!Si on fait l’inverse les fibres des fruits vont être bloquées par celles des féculents.

Si vous mangez votre quota de fruits la journée et vos féculents le soir vous n’aurez certainement pas envie d’un dessert (c’est souvent le cas parce qu’on ne consomme pas assez de glucides !)

10378144_786172784783342_3116096703002029206_n

Les millions de cellules de notre corps se nourrissent de glucides !

Si possible faites un jour par semaine tout cru, il faudra donc penser à compenser le gros repas du soir par beaucoup plus de fruits sur toute la journée avec une très grosse salade au dîner (ou des Wraps de Spaghettis Multicolores) et des fruits en entrée.

Pour remplacer le sel vous pouvez utiliser des herbes aromatiques, des épices du jus de citron du jus de céleri ou encore le fameux Sel de Céleri!

ETAPE 5 : VERS LA PLEINE SANTE !

Que vous preniez plusieurs jours, semaines, ou mois essayez d’augmenter progressivement la quantité de fruits de façon à réduire peu à peu les féculents cuits le soir, si vous en ressentez l’envie et à votre rythme bien sure!
Quoi qu’il en soit, plus vous mangerez de fruits moins vous aurez envie d’aliments cuits !

10565104_754696404597647_3504370924911126871_n

Vous êtes sur la voie de la régénération et de la pleine santé morale et physique.
Vous serez très impressionnés de voir à quelle vitesse le corps commence à changer, soyez patients, Rome ne s’est pas construite en un jour !

N’hésitez pas à rejoindre les groupes Facebook pour témoigner, partager des photos de vos festins ou poser des questions !

Belle aventure à vous !

Maëlle